ÉCOLE INTERNATIONALE DES APPRENANTS (EIA) EST UNE ÉCOLE DU MONDE DU BI

Qu’est-ce qu’une école du monde de l’IB?

Depuis, le 9 juin 2017, notre école est une école autorisée par l’IB (Baccalauréat international) pour offrir, à toute sa clientèle, le programme primaire. L’école doit donc respecter certaines normes bien précises qui sont résumées ci-dessous.

Le socioconstructivisme (une pédagogie du questionnement et de la recherche)

À la base de cette approche, il y a une conviction profonde qui veut qu’un individu apprenne mieux et de manière plus durable s’il participe activement à ses apprentissages. Cela implique qu’il travaille parfois seul, mais souvent avec les autres. Il discute, il apprend à trouver de bons arguments pour défendre ses idées, il devient plus créatif, il cherche à comprendre en profondeur les phénomènes. Il apprend à questionner, à s’assurer que l’information est juste, à éviter les pièges de la superficialité et à coopérer avec les autres.

D’une manière succincte, cette pédagogie amène l’élève à se poser des questions et à rechercher de l’information.

Les concepts clés (se questionner)
Par le biais de 8 concepts généraux, l’élève se questionne sur les différentes facettes des phénomènes étudiés: la nature du phénomène, son rôle, son fonctionnement, son évolution, ses impacts, ses origines, la perception des gens au regard du phénomène, notre responsabilité, etc. (pour plus de détails, voir menu: les concepts clés)

Les modules de recherche (rechercher de l’information)
L’élève est donc amené à explorer, à observer, à manipuler, à expérimenter, à fouiller des documents écrits, sonores, graphiques, etc. Au cours d’une année, il participe à 6 modules de recherche sur des sujets variés qui sont choisis pour rendre les apprentissages intéressants, signifiants. (voir menu: nos modules de recherche)

Dans le jargon de l’éducation, cette pédagogie s’appelle le socioconstructivisme parce que l’élève construit graduellement, avec les autres, le sens des mots et sa compréhension des phénomènes scientifiques, sociaux, culturels, religieux.

Le profil de l’apprenant (la sensibilité internationale)

Cette sensibilité que l’école doit développer s’appuie sur le fait qu’un individu qui connait bien les caractéristiques sociales, culturelles ou religieuses des humains différents de lui est plus en mesure d’en apprécier la richesse et de s’en inspirer.

Les activités pédagogiques vécues par les enfants et le personnel visent une meilleure compréhension des peuples et un respect mutuel convaincant et convaincu. À cet égard, le Baccalauréat international exige que cette sensibilité soit présente dans les modules de recherche, mais aussi qu’elle soit développée par le profil de l’apprenant.

Ce profil est composé de 10 grandes qualités.

Chercheurs

Informés

Sensés

Communicatifs

Intègres

Ouverts d’esprit

Altruistes

Audacieux

Équilibrés

Réfléchis

Ce sont ces grandes qualités qui permettent à une personne d’avoir un esprit véritablement international. (pour plus de détails, voir menu: profil de l’apprenant)

Thèmes transdisciplinaires (culture générale et réflexion)

Il s’agit d’ouvrir l’esprit de nos élèves en leur faisant acquérir des connaissances essentielles dans divers domaines. À cet égard, le Baccalauréat international exige qu’à chaque degré l’élève s’interroge sur six grandes questions universelles que l’on nomme, thèmes transdisciplinaires:

  • Qui nous sommes (l’identité de l’être humain)
  • Où nous nous situons dans l’espace et le temps (l’histoire et la géographie)
  • Comment nous nous exprimons (les arts)
  • Comment le monde fonctionne (les sciences)
  • Comment nous nous organisons (la société)
  • Le partage de la planète (l’interdépendance planétaire)

Ces questions sont traitées chaque année dans un module de recherche. C’est à travers ces modules que les notions des divers programmes du ministère de l’Éducation sont étudiées.(pour plus de détails, voir menu: thèmes transdisciplinaires et modules de recherche)

Savoir-faire (méthodes de travail) et savoir-être (attitudes)

Pour apprendre à bien réfléchir, à chercher la bonne information, à la traiter correctement, l’élève doit maîtriser des techniques. Il doit donc les apprendre. C’est à travers 5 savoir-faire précis et imposés par le Baccalauréat international que l’élève réussit à intégrer des méthodes de travail qui lui serviront tout au long de ses études et de sa vie. Ces savoir-faire sont: savoir penser, communiquer, se maîtriser, rechercher et savoir faire sociaux (savoir se comporter avec les autres et dans différentes circonstances)(pour plus de détails, voir menu: les cinq savoir-faire)

Au-delà des techniques, il y a les attitudes qui doivent transparaître dans la personnalité d’un individu bien formé intellectuellement et socialement. Ces attitudes, on les appelle des savoir-être. Ils sont au nombre de dix: émerveillement, engagement, confiance en soi, coopération, créativité, curiosité, empathie, enthousiasme, indépendance, intégrité, respect, tolérance.(pour plus de détails, voir menu: les dix savoir-être)

L’évaluation et l’autoévaluation

Au primaire, les progrès de l’élève au regard des 5 éléments essentiels du programme primaire (connaissance, concepts, savoir-faire, savoir-être, action) et du profil de l’apprenant sont consignés à l’interne. Le progrès de chaque enfant est noté dans divers documents, dont le portfolio. Ces informations sont transmises à l’élève et à ses parents selon des modalités déterminées par l’école.

Ces évaluations proviennent de deux sources: le regard des enseignants sur le cheminement de l’élève, mais également le regard que l’élève porte sur lui-même, sur ses forces, ses défis, sur ce qu’il aime ou pas. Il apprend à se donner des critères pour évaluer ses propres travaux et ses comportements. Cette autoévaluation est un élément fondamental dans la capacité d’un individu de progresser. Savoir ce que l’on ne sait pas et savoir ce que l’on sait est nécessairement un mécanisme qui permet d’avancer dans la vie.

Le cycle de l’action

Le but ultime de tous les apprentissages est d’amener l’élève à agir devant différentes situations en faisant appel à ses connaissances et aux ressources qui sont pertinentes. Il doit donc démontrer qu’il a bien intégré ce qui constitue des comportements responsables dans des actions et des manifestations concrètes. Le cycle de l’action est constitué de 3 étapes récurrentes: réfléchir, choisir, agir. (pour plus de détails, voir menu: le cycle de l’action)

L’apprentissage des langues

Pour compléter la variété des outils évoqués ci-dessus, les élèves apprennent une 2e et une 3e langue. Au français s’ajoutent l’anglais et l’arabe. Ces apprentissages favorisent l’ouverture sur le monde fortement valorisée par le programme international.

De plus, la connaissance de plusieurs langues recèle de nombreux autres avantages liés à la formation fondamentale de l’esprit (flexibilité cognitive, capacité d’analyse accrue, capacité de penseur dans plusieurs langues, etc.) et constitue un atout dans le monde professionnel.

Concepts clés

ce sont des idées fortes et pertinentes que les élèves doivent explorer et réexplorer afin d’en développer une compréhension approfondie et cohérente.

Il y a 8 concepts clés qui sont travaillés de la maternelle à la 6e année.

Forme :
Comment est-ce? Comprendre que tout a une forme présentant des caractéristiques reconnaissables qui peuvent être observées, identifiées, décrites et classées.

Fonction :
Comment cela fonctionne-t-il? Comprendre que toute chose a un but, un rôle ou une façon de se comporter qui peut faire l’objet de recherches.

Causalité :
Pourquoi est-ce ainsi? Comprendre que les choses ne se produisent pas par hasard, qu’il y a des relations de cause à effet et que les actions ont des conséquences.

Changement :
Comment cela change-t-il? Comprendre que le changement est un processus impliquant un passage d’un état à un autre. Il est universel et inévitable.

Relation :
Comment est-ce lié à d’autres choses? Comprendre que nous vivons dans un monde de systèmes interactifs dans lequel les actions de chaque élément affectent les autres.

Perspective :
Quels sont les différents points de vue? Comprendre que les connaissances sont modérées par les perspectives; que différentes perspectives mènent à différentes interprétations, compréhensions et découvertes; que les perspectives peuvent être individuelles, collectives, culturelles ou disciplinaires.

Responsabilité :
Quelle est notre responsabilité? Comprendre que les gens font des choix en fonction de ce qu’ils comprennent et que les actions qui en résultent peuvent changer les choses.

Réflexion
Comment savons-nous? Comprendre qu’il existe différentes façons de savoir, et qu’il est important de réfléchir à nos conclusions et de considérer nos méthodes de raisonnement, ainsi que la qualité et la fiabilité des preuves que nous avons prises en considération.

Les thèmes transdisciplinaire

CONNAISSANCES – Contenu des programmes ministériels, mais appris à travers les grandes questions que se posent les humains.

Ces questions sont traitées dans un contexte signifiant et pertinent qui amène les élèves à les explorer en tenant compte de leurs expériences précédentes et de leur compréhension préalable.

Voir le programme de recherche transdisciplinaire (la liste des modules classés en fonction des thèmes transdisciplinaires)

Il y a 6 thèmes qui sont travaillés de la maternelle à la 6e année.

Qui nous sommes :
Une recherche sur la nature du soi; sur nos croyances et valeurs; sur notre santé personnelle, physique, mentale, sociale et spirituelle; sur les relations humaines, et notamment sur nos familles, amis, communautés et cultures; sur nos droits et responsabilités; sur ce qu’être humain signifie.

Où nous nous situons dans l’espace et le temps :
Une recherche sur notre position dans l’espace et le temps; sur notre vécu personnel; sur nos domiciles et nos voyages; sur les découvertes, les explorations et les migrations des êtres humains; sur les relations entre les individus et les civilisations, et sur leur corrélation. Cette recherche doit être menée en adoptant un point de vue local et mondial.

Comment nous nous exprimons :
Une recherche sur les façons dont nous découvrons et exprimons nos idées, nos sentiments, notre nature, notre culture, nos croyances et nos valeurs; sur les façons dont nous réfléchissons à notre créativité ainsi que sur les façons dont nous la développons et l’apprécions; sur notre appréciation de l’esthétique.

Comment le monde fonctionne
Une recherche sur le monde naturel et ses lois, sur l’interaction entre le monde naturel (physique et biologique) et les sociétés humaines, sur la façon dont les êtres humains utilisent leur compréhension des principes scientifiques, sur l’impact des progrès scientifiques et technologiques sur la société et l’environnement.

Comment nous nous organisons :
Une recherche sur la corrélation entre les systèmes créés par les humains et les communautés, sur la structure et la fonction des organisations, sur la prise de décisions en société, sur les activités économiques et leurs effets sur l’humanité et l’environnement.

Le partage de la planète :
Une recherche sur nos droits et responsabilités tandis que nous nous efforçons de partager des ressources limitées avec d’autres peuples et d’autres organismes vivants; sur nos communautés et sur les relations en leur sein et entre elles; sur l’accès à l’égalité; sur la paix et la résolution des conflits.

Le profil de l’apprenant

En développant ces qualités, l’élève pose les fondations sur lesquelles sa sensibilité internationale peut se développer et s’épanouir.

CHERCHEURS
Nous cultivons notre curiosité tout en développant des capacités d’investigation et de recherche. Nous savons apprendre indépendamment et en groupe. Nous apprenons avec enthousiasme et nous conservons notre plaisir d’apprendre tout au long de notre vie.

INFORMÉS
Nous développons et utilisons une compréhension conceptuelle, en explorant la connaissance dans un ensemble de disciplines. Nous nous penchons sur des questions et des idées qui ont de l’importance à l’échelle locale et mondiale.

SENSÉS
Nous utilisons nos capacités de réflexion critique et créative, afin d’analyser des problèmes complexes et d’entreprendre des actions responsables. Nous prenons des décisions réfléchies et éthiques de notre propre initiative.

COMMUNICATIFS
Nous nous exprimons avec assurance et créativité dans plus d’une langue ou d’un langage et de différentes façons. Nous écoutons également les points de vue d’autres individus et groupes, ce qui nous permet de collaborer efficacement avec eux.

INTÈGRES
Nous adhérons à des principes d’intégrité et d’honnêteté, et possédons un sens profond de l’équité, de la justice et du respect de la dignité et des droits de chacun, partout dans le monde. Nous sommes responsables de nos actes et de leurs conséquences.

OUVERTS D’ESPRIT
Nous portons un regard critique sur nos propres cultures et expériences personnelles, ainsi que sur les valeurs et traditions d’autrui. Nous recherchons et évaluons un éventail de points de vue et nous sommes disposés à en tirer des enrichissements.

ALTRUISTES
Nous faisons preuve d’empathie, de compassion et de respect. Nous accordons une grande importance à l’entraide et nous œuvrons concrètement à l’amélioration de l’existence d’autrui et du monde qui nous entoure.

AUDACIEUX
Nous abordons les incertitudes avec discernement et détermination. Nous travaillons de façon autonome et coopérative pour explorer de nouvelles idées et des stratégies innovantes. Nous sommes ingénieux et nous savons nous adapter aux défis et aux changements.

ÉQUILIBRÉS
Nous accordons une importance équivalente aux différents aspects de nos vies — intellectuel, physique et affectif — dans l’atteinte de notre bien-être personnel et de celui des autres. Nous reconnaissons notre interdépendance avec les autres et le monde dans lequel nous vivons.

RÉFLÉCHIS
Nous abordons de manière réfléchie le monde qui nous entoure, ainsi que nos propres idées et expériences. Nous nous efforçons de comprendre nos forces et nos faiblesses afin d’améliorer notre apprentissage et notre développement personnel.

Les savoir-faire

Les savoir-faire sont des aptitudes dont les élèves doivent faire la preuve pour réussir dans un monde changeant et riche de défis à relever. Ce sont surtout des outils intellectuels fondamentaux pour fonctionner de manière efficace.

Dans chaque module de recherche, les savoir-faire développés sont précisés dans la planification des enseignants et les élèves, au terme du module, s’autoévaluent sur ces différents savoir-faire.

1. Savoir penser

  • Acquisition de connaissances
  • Compréhension
  • Application
  • Analyse
  • Synthèse
  • Évaluation
  • Pensée dialectique
  • Métacognition

2. Savoir faire sociaux

  • Accepter des responsabilités
  • Respecter les autres
  • Coopérer
  • Résoudre des conflits
  • Prendre des décisions de groupe
  • Adopter des rôles divers dans le groupe

3. Savoir communiquer

  • Écouter
  • Parler
  • Lire
  • Écrire
  • Regarder
  • Présenter
  • Communiquer de façon non verbale

4. Savoir se maîtriser

  • Motricité globale
  • Motricité fine
  • Conscience de l’espace
  • Organisation
  • Gestion du temps
  • Sécurité
  • Hygiène de vie
  • Codes de conduite
  • Choix avisés

5. Savoir rechercher

  • Formuler des questions
  • Observer
  • Planifier
  • Consigner des données
  • Organiser des données
  • Interpréter des données
  • Présenter les résultats de la recherche

Les savoir-être

Un savoir-être, c’est une disposition qui exprime des valeurs, des convictions et des sentiments fondamentaux envers l’apprentissage, l’environnement et les personnes.

À l’école, nous concevons les activités des divers modules pour qu’elles développent chez les jeunes les douze savoir-être suivants:

      L’émerveillement
      L’engagement
      La confiance en soi
      La coopération
      La créativité
      La curiosité
      L’empathie
      L’enthousiasme
      L’indépendance
      L’intégrité
      Le respect
      La tolérance

Dans chaque module (6 par année), quelques-uns de ces savoir-faire sont travaillés. Au terme de l’année, les douze ont été sollicités.

Le cycle de l’action

Démonstration d’un apprentissage approfondi des comportements responsables, à travers des actions et des manifestations concrètes.

Réfléchir
Choisir
Agir

Tous les aspects du programme de l’IB, tout comme ceux du Programme de formation de l’école québécoise, visent à amener l’élève à «savoir agir. Savoir agir signifie que l’élève est en mesure d’évaluer une situation, d’y réfléchir, de choisir une action responsable. Au terme de son action, il sera en mesure d’évaluer cette action, de la critiquer, de la confirmer ou de la modifier.

Le programme de recherche transdisciplinaire

Nos modules de recherche